Le groupe Anonymous a décidé de défendre le hacker
Geohot ou plutôt d’attaquer  en représailles les sites de Sony dédiés à la PS3. En effet le célèbre hacker « Geohot » a reussi l’exploit de « jailbraiker » la Playstation3. Celui-ci avait ensuite mis en ligne différents outils permettant à quiconque de réaliser son exploit ! Le « déblocage » de la PS3 permet de jouer avec des jeux piratés mais surtout de  pouvoir accéder aux Homebrews (logiciels gratuits développés par des fans) qui permettent une utilisation illimitée de la console… Après avoir découvert qui se cachait sous le pseudo  « Geohot », Sony a immédiatement porté plainte.Ce lundi, plusieurs des sites de Sony ont été mis hors service,  suite à une série d’attaques DDoS organisées par le groupe Anonymous. Le groupe  explique vouloir sanctionner les poursuites engagées par Sony à l’encontre de  Geohot.

Les Anonymous rappellent que les outils mis au point  ne constituent finalement qu’un « déverrouillage » des capacités de la machine, similaire au « jailbreak »de l’Iphone, dont  la pratique (malgré  l’opposition de Apple)  a été reconnue légale aux Etats-Unis.

« Le hack de la PS3 réalisé par GeoHot peut être comparé à un « déblocage » de téléphone portable. Quand vous achetez un téléphone c’est le votre, vous pouvez faire ce que vous voulez avec » « Il est du devoir des Anonymous d’aider ce jeune et de protester contre la censure de Sony. L’objectif de cette opération est de réaliser un DDoS (Deni de service distribué) sur les sites de Sony, en tant que forme de protestation ».

Mais quel est l’interêt de bloquer les sites de sony par des attaque DDoS? Les anonymous expliquent :« Nous avons besoin du relais des médias afin qu’ils commentent ces DDoS ainsi que pour en expliquer la raison. Faire tomber les sites de Sony va permettre de créer une violente vague de nouveaux articles. Rappelez-vous, la prévention est le meilleur remède. Si les entreprises peuvent s’en tirer aujourd’hui, imaginez ce qu’ils vont être capables de faire à l’avenir ».

Sony n’a pour l’instant pas réagi à ces attaques.
Partagez cet article :