84 000 sites bloqués à tord pour « pédophilie »!!! De la même manière que la France le fera lorsque la loi LOPPSI sera mise en place, les Etats-Unis ont decidé de se passer des plaintes et d’un procès équitable pour décider si un site est légal ou non. C’est donc à tour de bras que les services des douanes américaines bloquent les noms de domaine des sites qu’ils jugent illégaux.
Après s’être attaqué au P2P en bloquant le nom de domaine de nombreux sites dont Torrent-Finder c’est cette fois-ci  des sites dît « Pédophiles »qui sont bloqués .
Le ministère de la Justice a en effet  fièrement annoncé qu’il avait saisi les noms de domaines de sites contenant de la pornographie juvénile.  Ce qu’il a oublié de mentionner, est que l’un des domaines ciblés appartient à un fournisseur de DNS gratuit, et que 84.000 sites ont été accusés à tord par cette mesure de filtrage.


Vendredi dernier, des milliers de propriétaires de sites ont été surpris de voir leurs sites remplacés par une bannière plutôt inquiétante indiquant :
Ce site est saisi par ICE ( autorités americaines).
Annoncer, distribuer, héberger  recevoir et posséder de la pornographie impliquant des enfants constituent des crimes fédéraux qui sont passibles de 30 ans de Prison et de 250 000 $
Comme lors des précédentes saisies de domaines, l’ICE a convaincu un juge de la Cour de district de signer un mandat de saisie, et a ensuite communiqué avec les fournisseurs  de domaine pour pointer les sites en question vers  un serveur  hébergeant le message d’avertissement. Cependant, quelque part dans ce processus une erreur a été faite et par conséquent, c’est le domaine d’un grand  fournisseur de services DNS  qui  a été saisi. 

Sur l’un des 10 noms de domaine saisi, L’un  d’eux  était  rattaché à mooo.com, qui appartient au fournisseur de DNS Gratuit FreeDNS qui propose des noms de domaines gratuits (monsite.mooo.com) .
C’est le domaine le plus populaire sur afraid.org  et c’est 84 000 personnes l’utilisant  ont toutes été bloquées!

Imaginez la tête des internautes voulant se rendre sur ces sites dont certains sont des sociétés et s’apercevoir (à tord) que le site cachait un site « pédophile »!!!

Tout cela sans plainte,  sans injonction, et surtout sans procès.

Cette histoire n’est pas sans nous rappeler la loi LOPPSI qui prochainement aura (entre autres) autorité en France pour censurer le web aux français en bloquant  les sites de son choix, sans plainte, sans explication et sans aucun jugement…



Partagez cet article :